SALLE 9

Nous nous situons dans la salle principal du palais gothique-mudéjar du XIVe siècle. Une grande partie du salon a disparu avec las rénovations de l’édifice qui ont existé, principalement, dès XVIe siècle aux XVIIIe siècle.
Le plafond qui recouvre l’espace est l’alfarje original de l’époque, réalisé en bois par des artistes mudéjars. Des événements importants se sont déroulés dans cet espace, comme par exemple le couronnement en 1381 de la reine Sibila de Fortiá, quatrième épouse du roi Pierre IV, le Cérémonieux.
La collection de tableaux rassemble les meilleurs artisans de l’art hispano-flamand aragonais, notamment les auteurs Tomás Giner, Martin Bernat et Blasco de Grañén. Deux thèmes propres à l’art de la Moyen Àge tardif et reflet de la société de l’époque prédominent : l’image du Christ comme le Sauveur, et la référence des saints comme modèles de conduite.

Nous nous situons dans la salle principal du palais gothique-mudéjar du XIVe siècle. Une grande partie du salon a disparu avec las rénovations de l’édifice qui ont existé, principalement, dès XVIe siècle aux XVIIIe siècle.
Le plafond qui recouvre l’espace est l’alfarje original de l’époque, réalisé en bois par des artistes mudéjars. Des événements importants se sont déroulés dans cet espace, comme par exemple le couronnement en 1381 de la reine Sibila de Fortiá, quatrième épouse du roi Pierre IV, le Cérémonieux.
La collection de tableaux rassemble les meilleurs artisans de l’art hispano-flamand aragonais, notamment les auteurs Tomás Giner, Martin Bernat et Blasco de Grañén. Deux thèmes propres à l’art de la Moyen Àge tardif et reflet de la société de l’époque prédominent : l’image du Christ comme le Sauveur, et la référence des saints comme modèles de conduite.

Cet emblème nous rappelle que l’un des mécènes de cet agrandissement fut le roi Pierre IV le Cérémonieux. L’emblème présent le Signal Royal d’Aragon, avec des barres rouges et jaunes, dessin qui est origine dans un événement du XIe siècle. A ce moment-là, le roi aragonais Sancho Ramirez fut le premier roi péninsulaire à devenir vassal du Pape de Rome. On conserve encore quelques documents qui lui étaient envoyés du Saint-Siège, avec cette bichromie rouge et jaune qu’il lui a cédée pour concevoir l’emblème d’Aragon.

L’emblème montrant une lune blanc sur fond rouge appartient à l’archêveque Lope Fernández de Luna, un autre promoteur de la reconstruction du palais après l’incendie de 1372.

Cet emblème nous rappelle que l’un des mécènes de cet agrandissement fut le roi Pierre IV le Cérémonieux. L’emblème présent le Signal Royal d’Aragon, avec des barres rouges et jaunes, dessin qui est origine dans un événement du XIe siècle. A ce moment-là, le roi aragonais Sancho Ramirez fut le premier roi péninsulaire à devenir vassal du Pape de Rome. On conserve encore quelques documents qui lui étaient envoyés du Saint-Siège, avec cette bichromie rouge et jaune qu’il lui a cédée pour concevoir l’emblème d’Aragon.

L’emblème montrant une lune blanc sur fond rouge appartient à l’archêveque Lope Fernández de Luna, un autre promoteur de la reconstruction du palais après l’incendie de 1372.

 

 

Cette peinture est l’un des rares portraits du Pape Lune conservés dans le Royaume d’Aragon. Il fut réalisé dans le première moitié du XVe siècle selon le style gothique international aragonais. Le Pape Lune, également connu sous le nom de Benoît XIII, appartenait à la famille noble des Lunes, avec une longue tradition ecclésiastique et militaire.

Cette peinture est l’un des rares portraits du Pape Lune conservés dans le Royaume d’Aragon. Il fut réalisé dans le première moitié du XVe siècle selon le style gothique international aragonais. Le Pape Lune, également connu sous le nom de Benoît XIII, appartenait à la famille noble des Lunes, avec une longue tradition ecclésiastique et militaire.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies