SALLE 1

Vous allez commencer un parcours de plus de mille ans d’historie. L’Alma Mater Museum, est situé dans la part la plus ancienne du palais archiépiscopal, qui fut la résidence au prélat et des rois d’Aragon depuis le XIIe siècle. Ce palais se trouve dans le lieux qu’occupait antérieurement la partie du forum romain de Caesaraugusta.
Dans le musée il faut souligner la collection permanente, avec des œuvres des artistes tels que Raphael et Goya. Le batîment est également remarquable, à souligner la chapelle gothique du milieu du XVe siècle, dans laquelle ont été les Rois Catholiques, mais aussi une parti du palais gothique mudéjar du roi Pierre IV le Cérémonieux. Au cours de la visite, vous allez connaître les pièces dans lesquels le Pape Luna, le roi Alphonse Ier le Guerrier et les Rois Catholiques ont logé, ainsi que de nombreux autres personnages historiques. Le contenu est complété par trois supports audiovisuels qui ne vous laisseront pas indifférents.

Vous allez commencer un parcours de plus de mille ans d’historie. L’Alma Mater Museum, est situé dans la part la plus ancienne du palais archiépiscopal, qui fut la résidence au prélat et des rois d’Aragon depuis le XIIe siècle. Ce palais se trouve dans le lieux qu’occupait antérieurement la partie du forum romain de Caesaraugusta.
Dans le musée il faut souligner la collection permanente, avec des œuvres des artistes tels que Raphael et Goya. Le batîment est également remarquable, à souligner la chapelle gothique du milieu du XVe siècle, dans laquelle ont été les Rois Catholiques, mais aussi une parti du palais gothique mudéjar du roi Pierre IV le Cérémonieux. Au cours de la visite, vous allez connaître les pièces dans lesquels le Pape Luna, le roi Alphonse Ier le Guerrier et les Rois Catholiques ont logé, ainsi que de nombreux autres personnages historiques. Le contenu est complété par trois supports audiovisuels qui ne vous laisseront pas indifférents.

Cette porte et le reste de la réception du musée nous conduisent au XIIe siècle, car cet espace est la base d’une tour construite après la conquête de Saragosse. Peu après que les troupes du roi Alphonse Ier le Guerrier aient conquis la ville de Saraqusta (appellation sous laquelle cette ville était connue à l’époque musulmane), l’évêque Pierre de Librana a fait construire cette tour défensive comme résidence.

Cette porte et le reste de la réception du musée nous conduisent au XIIe siècle, car cet espace est la base d’une tour construite après la conquête de Saragosse. Peu après que les troupes du roi Alphonse Ier le Guerrier aient conquis la ville de Saraqusta (appellation sous laquelle cette ville était connue à l’époque musulmane), l’évêque Pierre de Librana a fait construire cette tour défensive comme résidence.

Dans cette salle, nous mettons en valeur ces trois crosses du XXe siècle, appartenant aux archevêques Rigoberto Doménech et Elias Yanes. Les crosses sont les bâtons pastorales que les évêques, les archevêques et les abbés ont commencé à les utiliser comme symbole de juridiction depuis l’époque wisigoth, au VIIe siècle.

Le dessin des crosses de l’archevêque Rigoberto Doménech est de style moderniste, avec des détails néogothiques et quelques ornementations qui prennent pour modèle les miniatures gothiques, comme les dragons entrelacés. Face à cette décoration minutieuse, la sobriété du crosse de bois d’Elias Yanes est remarquable.

In the Au XVIIIe siècle, les écuries du palais archiépiscopal étaient situées dans cet espace, et cet anneau nous le rappelle.

Dans cette salle, nous mettons en valeur ces trois crosses du XXe siècle, appartenant aux archevêques Rigoberto Doménech et Elias Yanes. Les crosses sont les bâtons pastorales que les évêques, les archevêques et les abbés ont commencé à les utiliser comme symbole de juridiction depuis l’époque wisigoth, au VIIe siècle.

Le dessin des crosses de l’archevêque Rigoberto Doménech est de style moderniste, avec des détails néogothiques et quelques ornementations qui prennent pour modèle les miniatures gothiques, comme les dragons entrelacés. Face à cette décoration minutieuse, la sobriété du crosse de bois d’Elias Yanes est remarquable.

Au XVIIIe siècle, les écuries du palais archiépiscopal étaient situées dans cet espace, et cet anneau nous le rappelle.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies