SALLE 2

Nous nous situons dans l’Aula Épiscopale promue par l’archevêque Dalmau de Mur au milieu du XVe siècle. Il constitue l’une des parties les plus importantes du palais du Moyen Âge tardif et il a servi de chapelle pour les évêques, les archevêques et les personnages royaux comme les Rois Catholiques ou la Reine Marie de Castille. Cet archevêque était un grand promoteur des arts et nous conduit à une époque où Saragosse était un creuset de cultures. Cet espace est un reflet de la richesse de l’époque, où ont participé à sa création les meilleurs artistes de la Couronne d’Aragon pour sa création. Le design architectonique suit le style gothique flamboyant et fut l’œuvre du maître Isembert, originaire du nord de l’Europe. Au sommet, on peut voir les restes de la couverture d’origine, réalisée en plâtre sculpté. Ces vestiges ont été découverts lors de la restauration de l’édifice après avoir été cachés depuis le milieu du XVIe siècle, quand l’archevêque et petit-fils de Ferdinand le Catholique: Hernando de Aragon, a défiguré cette chapelle en la divisant en plusieurs hauteurs.

Nous nous situons dans l’Aula Épiscopale promue par l’archevêque Dalmau de Mur au milieu du XVe siècle. Il constitue l’une des parties les plus importantes du palais du Moyen Âge tardif et il a servi de chapelle pour les évêques, les archevêques et les personnages royaux comme les Rois Catholiques ou la Reine Marie de Castille. Cet archevêque était un grand promoteur des arts et nous conduit à une époque où Saragosse était un creuset de cultures. Cet espace est un reflet de la richesse de l’époque, où ont participé à sa création les meilleurs artistes de la Couronne d’Aragon pour sa création. Le design architectonique suit le style gothique flamboyant et fut l’œuvre du maître Isembert, originaire du nord de l’Europe. Au sommet, on peut voir les restes de la couverture d’origine, réalisée en plâtre sculpté. Ces vestiges ont été découverts lors de la restauration de l’édifice après avoir été cachés depuis le milieu du XVIe siècle, quand l’archevêque et petit-fils de Ferdinand le Catholique: Hernando de Aragon, a défiguré cette chapelle en la divisant en plusieurs hauteurs.

 

Cette Vierge avec l’Enfant a été réalisée par Franci Gomar vers 1450. Son auteur a travaillé sur le grand retable et le chœur majeur de la Seo, et a réalisé le retable d’albâtre qui a présidé cette chapelle. Le style germanique de cet artiste le relie à des artistes du nord de l’Europe, comme Nicolaus Von Leyden.

Cette Vierge avec l’Enfant a été réalisée par Franci Gomar vers 1450. Son auteur a travaillé sur le grand retable et le chœur majeur de la Seo, et a réalisé le retable d’albâtre qui a présidé cette chapelle. Le style germanique de cet artiste le relie à des artistes du nord de l’Europe, comme Nicolaus Von Leyden.

La Vierge du Pilier d’Ejea de los Caballeros suit l’iconographie de la Vierge du Pilier titulaire, réalisée par le sculpteur Juan de la Huerta au milieu du XVe siècle et située dans la sainte chapelle du Pilar. Ainsi, l’enfant Jésus tient de la main droite le manteau bleu de sa mère, et de la gauche la colombe, comme représentation de l’Esprit Saint. Juan de la Huerta a réalisé la Vierge du Pilier en suivant le style franco Bourguignon sur commande de la reine Blanche de Navarre, qui l’a donnée à la basilique du Pilier après un incendie en 1435.

 

Les deux tapisseries ont été conçues par Rafael Sanzio de Urbino à la demande du Pape Léon X au XVIe siècle et ont été conçues pour décorer la chapelle Sixtine à Rome.

This Virgin of the Pilar from town Ejea de los Caballeros follows the iconography of the original Virgin of the Pilar, which was made by sculptor La Vierge du Pilier d’Ejea de los Caballeros suit l’iconographie de la Vierge du Pilier titulaire, réalisée par le sculpteur Juan de la Huerta au milieu du XVe siècle et située dans la sainte chapelle du Pilar. Ainsi, l’enfant Jésus tient de la main droite le manteau bleu de sa mère, et de la gauche la colombe, comme représentation de l’Esprit Saint. Juan de la Huerta a réalisé la Vierge du Pilier en suivant le style franco Bourguignon sur commande de la reine Blanche de Navarre, qui l’a donnée à la basilique du Pilier après un incendie en 1435.

 

Les deux tapisseries ont été conçues par Rafael Sanzio de Urbino à la demande du Pape Léon X au XVIe siècle et ont été conçues pour décorer la chapelle Sixtine à Rome.

En savoir plus…

 

  • La porte d’accès originale a été découverte lors de la restauration du bâtiment en 2010 et peut être vue dans la salle 5.
  • La partie inférieure du retable du XVe siècle de cette chapelle se trouve au Musée des Cloîtres, à New York.
  • Si vous voulez savoir à quoi ressemblait le visage de l’archevêque Dalmau de Mur, allez jusqu’à la salle 9.

En savoir plus…

 

  • La porte d’accès originale a été découverte lors de la restauration du bâtiment en 2010 et peut être vue dans la salle 5.
  • La partie inférieure du retable du XVe siècle de cette chapelle se trouve au Musée des Cloîtres, à New York.
  • Si vous voulez savoir à quoi ressemblait le visage de l’archevêque Dalmau de Mur, allez jusqu’à la salle 9.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies