SALLE 4

Nous nous trouvons dans la chapelle Renaissance réalisée au milieu du XVIe siècle par l’archevêque Hernando d’Aragon, petit-fils du roi Ferdinand le Catholique et dernier Archevêque de Saragosse de la famille royale. Cet espace nous conduit jusqu’à l’âge moderne, un moment où ce palais a servi de résidence aux rois pendant de longues saisons, comme ce fut le cas pour Philippe II et Philippe IV, aux XVIe et XVIIe siècles respectivement.
Cette chapelle a remplacé la chapelle médiévale de Dalmau de Mur (salle 2). Aujourd’hui, cet espace est appelé “Salle Identitas”, parce que l’exposition qu’il contient mentionne les événements historiques et les personnages les plus importants de l’histoire de cette terre. Il permet ainsi de comprendre comment l’identité de Saragosse a été forgée depuis qu’elle est une ville ibère, Salduie, il y a plus de 2000 ans.

 

L’exposition est complétée par l’audiovisuel “La forcé d’un caractère”, lauréat du Dauphin d’Or cannois Corporate Media & TV Awards 2016, et “Immortel”, lauréat du Dauphin d’argent et du Dauphin Noir au Festival de Cannes 2018, et la médaille d’argent du meilleur documentaire au Festival de New York 2019.

Nous nous trouvons dans la chapelle Renaissance réalisée au milieu du XVIe siècle par l’archevêque Hernando d’Aragon, petit-fils du roi Ferdinand le Catholique et dernier Archevêque de Saragosse de la famille royale. Cet espace nous conduit jusqu’à l’âge moderne, un moment où ce palais a servi de résidence aux rois pendant de longues saisons, comme ce fut le cas pour Philippe II et Philippe IV, aux XVIe et XVIIe siècles respectivement.
Cette chapelle a remplacé la chapelle médiévale de Dalmau de Mur (salle 2). Aujourd’hui, cet espace est appelé “Salle Identitas”, parce que l’exposition qu’il contient mentionne les événements historiques et les personnages les plus importants de l’histoire de cette terre. Il permet ainsi de comprendre comment l’identité de Saragosse a été forgée depuis qu’elle est une ville ibère, Salduie, il y a plus de 2000 ans.

 

L’exposition est complétée par l’audiovisuel “La forcé d’un caractère”, lauréat du Dauphin d’Or cannois Corporate Media & TV Awards 2016, et “Immortel”, lauréat du Dauphin d’argent et du Dauphin Noir au Festival de Cannes 2018, et la médaille d’argent du meilleur documentaire au Festival de New York 2019.

 

Cette image montre un détail de la voûte Renaissance qui recouvre cette chapelle. L’archevêque Hernando d’Aragon fut un grand mécène et l’un des responsables de l’introduction du style Renaissance à Saragosse. Il a proposé la construction de La Lonja, il a financé l’agrandissement de la Seo au milieu du XVIe siècle et a ordonné la construction de la chartreuse d’Aula Dei.

Cette image montre un détail de la voûte Renaissance qui recouvre cette chapelle. L’archevêque Hernando d’Aragon fut un grand mécène et l’un des responsables de l’introduction du style Renaissance à Saragosse. Il a proposé la construction de La Lonja, il a financé l’agrandissement de la Seo au milieu du XVIe siècle et a ordonné la construction de la chartreuse d’Aula Dei.

 

Le mappemonde de Cresques est une des premières cartes cartographiques de la Moyan Âge, dans ce salle c’est trouve une reproduction partielle. L’auteur était Abraham Cresques, cartographe et géographe juif. Le prince Juan, le mécène, voulait faire un cadeau pour son cousin, le roi de France Charles IV.
L’original, conservé à la Bibliothèque Nationale de France à Paris, est composé de six feuilles sur une planche en bois, dans lesquelles il décrit le monde connu à la fin du XIVe siècle, selon une vision eurocentriste.

Le mappemonde de Cresques est une des premières cartes cartographiques de la Moyan Âge, dans ce salle c’est trouve une reproduction partielle. L’auteur était Abraham Cresques, cartographe et géographe juif. Le prince Juan, le mécène, voulait faire un cadeau pour son cousin, le roi de France Charles IV.
L’original, conservé à la Bibliothèque Nationale de France à Paris, est composé de six feuilles sur une planche en bois, dans lesquelles il décrit le monde connu à la fin du XIVe siècle, selon une vision eurocentriste.

En savoir plus…

 

  • Pour connaître l’espace de réceptions créé par la réforme Renaissance de l’Archevêque Hernando de Aragon, il faut monter au 2e étage du musée.
  • L’archevêque Hernando d’Aragon était moine cistercien au monastère de Pierre. C’est dans ce même monastère qu’a appartenu le moine qui a apporté le chocolat d’Amérique dans la première moitié du XVIe siècle, avec la recette qui a triomphé dans toute l’Europe.

En savoir plus…

 

  • Pour connaître l’espace de réceptions créé par la réforme Renaissance de l’Archevêque Hernando de Aragon, il faut monter au 2e étage du musée.
  • L’archevêque Hernando d’Aragon était moine cistercien au monastère de Pierre. C’est dans ce même monastère qu’a appartenu le moine qui a apporté le chocolat d’Amérique dans la première moitié du XVIe siècle, avec la recette qui a triomphé dans toute l’Europe.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies